Résumé

Le MYL-0140 est bioéquivalent à la fois au trastuzumab européen et au trastuzumab américain chez des sujets sains

Titre de l’article: A pharmacokinetics phase 1 bioequivalence study of the trastuzumab biosimilar MYL‐1401O vs. EU‐trastuzumab and US‐trastuzumab

Auteurs: Waller CF et al. Br J Clin Pharmacol 2018;84:2336–43

Date de publication: Octobre 2018

Le trastuzumab est un anticorps monoclonal humanisé qui se lie au HER2 et combat efficacement les cellules cancéreuses du sein surexprimant cette oncoprotéine. Cette étude a observé la pharmacocinétique d’une nouvelle version biosimilaire du trastuzumab en cherchant à confirmer sa bioéquivalence avec les produits biologiques princeps de l’UE et des États-Unis.

Les anticorps monoclonaux (mAb) biologiques qui ciblent la réponse immunitaire de l’hôte ou modifient des voies intracellulaires spécifiques ont fait leurs preuves dans le traitement de nombreux cancers différents et les soins palliatifs qui y sont associés. Le trastuzumab est un mAb dirigé contre le HER2, une oncoprotéine surexprimée chez certains patients atteints d’un cancer du sein ou de l’estomac. Le MYL-0140 est le premier biosimilaire du trastuzumab homologué par la FDA. Dans cette étude de bioéquivalence de phase I, son profil pharmacocinétique a été comparé à ceux du trastuzumab d’origine européenne et américaine (c’est-à-dire, du trastuzumab européen et du trastuzumab américain).

Des sujets masculins en bonne santé ont été répartis aléatoirement en trois groupes pour recevoir une seule perfusion de MYL-0140, de trastuzumab européen ou de trastuzumab américain. Des échantillons de sang ont été prélevés régulièrement pendant les 48 premières heures après la perfusion et à des intervalles d’environ 1 à 2 semaines par la suite pendant une période allant jusqu’à 10 semaines. Les effets indésirables concomitants au traitement (TEAE) ont été surveillés tout au long de l’étude.

Résultats

La courbe de concentration sérique de trastuzumab en fonction du temps a été similaire pour les trois groupes de traitement. Tous les paramètres pharmacocinétiques (pics de concentrations sériques et valeurs de l’aire sous la courbe) des groupes se trouvaient dans l’intervalle de bioéquivalence prédéfini. Tous les TEAE ont eu une gravité légère ou modérée et le nombre de sujets présentant des anticorps anti-médicaments (ADA) a été comparable entre les groupes.

Cette étude démontre la bioéquivalence entre une dose unique de MYL-0140, de trastuzumab européen et de trastuzumab américain administrée à des sujets sains. Les trois médicaments avaient des marges d’innocuité similaires et il n’y avait aucune preuve d’immunogénicité.

Principaux éléments à retenir

Le trastuzumab est un anticorps monoclonal dirigé contre les cancers surexprimant le HER2. Cette étude de bioéquivalence de phase I a apporté la preuve de la bioéquivalence entre une dose unique de MYL-0140, de trastuzumab européen et de trastuzumab américain administrée à des sujets sains.

Résumés associés