Résumé

Bioéquivalence confirmée dans la première analyse PK de population pour un biosimilaire du bevacizumab basée sur une étude clinique comparative chez des patients atteints de cancer

Titre de l’article : Modélisation pharmacocinétique du PF-06439535 (un biosimilaire du bevacizumab) et du bevacizumab de référence (Avastin®) chez des patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules non épidermoïde avancé

Citation : Li CSW et al. Cancer Chemother Pharmacol 2020;85:487–99

Date de publication : Novembre 2019

Date de publication du résumé : août 2021
La bioéquivalence des biosimilaires avec leur produit biologique de référence doit être démontrée par des tests cliniques exhaustifs tel que mandaté par les autorités réglementaires. Dans le cadre de ce processus, cette étude a évalué la comparabilité d’un biosimilaire du bevacizumab par rapport à son princeps en termes de valeurs pharmacocinétiques à l’aide d’un modèle logiciel informatique validé.

Le bevacizumab est un anticorps monoclonal recombinant qui inhibe l’angiogenèse (la formation de nouveaux vaisseaux sanguins nécessaires à la croissance et à la survie des tumeurs) et qui est utilisé dans le traitement de plusieurs cancers, dont le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC). Suite au lancement du princeps du bevacizumab, PF-06439535 (ZibarevMT) est un biosimilaire du bevacizumab qui a fait l’objet d’un vaste programme de développement d’études analytiques, précliniques et cliniques.

En utilisation clinique, le bevacizumab est dosé en fonction du poids corporel et perfusé par voie intraveineuse à débit constant. Par la suite, ce médicament anticorps est distribué de manière systémique dans les compartiments de l’organisme, exerce ses effets thérapeutiques et est éliminé métaboliquement par décomposition enzymatique et excrétion. Ces processus sont représentés par deux paramètres pharmacocinétiques (PK), la clairance du médicament (CL) et le volume de distribution (V1), qui, pour deux médicaments biosimilaires, devraient avoir les mêmes valeurs.

Les différences potentielles de pharmacocinétique entre le biosimilaire du bévacizumab et le bévacizumab de référence issues d’une étude comparative complète ont été étudiées à l’aide d’une approche de modélisation de la population. Dans cet essai clinique randomisé, les patients atteints de CPNPC ont été traités soit par PF-06439535, soit par du bevacizumab provenant de l’Union européenne (bevacizumab-EU), tous deux avec quatre à six cycles de chimiothérapie concomitante, puis avec un suivi pendant 1 an. Avant et après chaque cycle, des échantillons de sérum ont été collectés pour analyser les concentrations de bevacizumab (PF-06439535 ou bevacizumab-EU) par ELISA. Les données ont été regroupées et analysées par un modèle PK de population validé à l’aide d’un logiciel informatique personnalisé.

En général, le modèle a reproduit avec succès les profils longitudinaux de concentration-temps du bevacizumab observés pour l’ensemble du groupe de patients. Le modèle a confirmé qu’il n’y avait pas de différences appréciables dans la CL et le V1 entre le PF-06439535 et le bevacizumab-EU chez les patients atteints de CPNPC. Ces résultats fournissent un soutien supplémentaire pour la démonstration de la similarité pharmacocinétique entre le biosimilaire PF-06439535 et le bevacizumab de référence.

Principaux éléments à retenir

Le biosimilaire du bevacizumab, PF-06439535, n’a montré aucune différence clinique dans la clairance du médicament ou le volume de distribution par rapport au produit de référence.

Résumés associés