Résumé

Le biosimilaire du bévacizumab pour le cancer colorectal métastatique a été testé avec succès dans une étude iranienne de phase III

Titre de l’article: Efficacy and Safety of Proposed Bevacizumab Biosimilar BE1040V in Patients With Metastatic Colorectal Cancer: A Phase III, Randomized, Double-blind, Noninferiority Clinical Trial

Auteurs: Rezvani H et al. Clin Ther 2020;42:848–59

Date de publication: Avril 2020

Malgré les campagnes de dépistage, la plupart des patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) sont diagnostiqués après la manifestation de symptômes et présentent un stade de maladie avancé. Cruciaux pour traiter les maladies graves telles que le CCR, les médicaments biologiques sont très onéreux. Le BE1040V est un biosimilaire du bévacizumab développé dans le but d’augmenter l’accès au traitement et de réduire la mortalité due au CCR.

Le cancer colorectal métastatique (CCRm) est la deuxième cause de décès par cancer au niveau mondial avec un taux de survie à 5 ans d’environ 14 %. Dans les cas non résécables, le traitement systémique de première ligne peut être une option : cela comprend une association de chimiothérapie et de produits biologiques ciblés contre le facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGF) (p. ex., le bévacizumab). Cette étude randomisée de phase III menée dans 22 centres en Iran cherchait à évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité du BE1040V, un biosimilaire du bévacizumab, par rapport à son produit de référence chez les patients atteints d’un CCRm.

Résultats

À la suite du traitement par le BE1040V ou le bévacizumab, le paramètre principal de la survie sans progression (SSP) a été de 7,7 mois et de 7 mois respectivement, suggérant la non-infériorité du BE1040V par rapport au bévacizumab. Aucune différence importante entre les groupes n’a été détectée en matière d’effets indésirables et de paramètres secondaires, notamment la survie globale (OS), le taux de réponse objective (TRO) et le délai jusqu’à l’échec du traitement (TTF). Des anticorps anti-médicaments se sont développés chez seulement deux patients (un par groupe de traitement).

Aucune différence statistiquement significative n’a été trouvée entre le BE1040V et le bévacizumab de référence en matière de SSP, d’OS, de TRO, de TTF, d’innocuité et d’immunogénicité. Les chercheurs ont conclu que le BE1040V est aussi efficace que le bévacizumab de référence et que sa tolérabilité est comparable chez les patients atteints d’un CCRm.

Principaux éléments à retenir

Le biosimilaire du bévacizumab, le BE1040V, n’a présenté aucune différence importante en matière d’innocuité et d’efficacité par rapport au princeps dans une étude multicentrique randomisée chez des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique.

Résumés associés