Résumé

Le biosimilaire du trastuzumab élimine un obstacle coûteux à un traitement efficace pour de nombreuses femmes atteintes d’un cancer du sein HER2+

Titre de l’article: Clinical development of CT-P6 in HER2 positive breast cancer

Auteurs: Fu C et al. Expert Opin Biol Ther 2019:19(10);987-992

Date de publication: Septembre 2019

Le vaste programme d’essais précliniques et cliniques du CT-P6 démontre que ce biosimilaire est aussi sûr et efficace que le trastuzumab de référence et que son utilisation clinique pourrait considérablement réduire la toxicité financière sans compromettre la qualité des soins.

Le développement de l’anticorps monoclonal du trastuzumab dans les années 1990 a été une étape importante de la thérapie ciblée, qui a considérablement amélioré le taux de survie sans progression et globale chez les patientes atteintes d’un cancer du sein surexprimant le récepteur HER2 (qui représente 15 % de tous les diagnostics de cancer du sein).

Le succès du trastuzumab a ouvert la porte à une nouvelle génération de thérapies ciblées pour le cancer du sein à un stade précoce et métastatique ainsi que d’autres tumeurs solides, mais ce traitement est très onéreux. Des biosimilaires ont donc été développés pour répondre à ce problème. Le CT-P6 (trastuzumab-pkrb, Herzuma) est un biosimilaire du trastuzumab homologué dans l’UE, au Japon, en Corée du Sud, en Australie et aux États-Unis. Comme tous les biosimilaires, le CT-P6 a été soumis à des tests rigoureux lors de la phase préalable à l’homologation. Lors de comparaisons directes, le CT-P6 a manifesté des paramètres pharmacocinétiques, un profil d’effets indésirables, un niveau d’immunogénicité et une efficacité contre le cancer équivalents au trastuzumab de référence. Des essais cliniques ont été menés chez des femmes atteintes d’un cancer du sein HER2 positif pouvant être opéré, de stade I à IIIa. Ces essais ont révélé que le CT-P6 néoadjuvant combiné à la chimiothérapie ne provoquait pas un taux de réponse pathologique complète significativement différent que la même approche thérapeutique en utilisant le produit de référence, à savoir le trastuzumab.

Globalement, l’ensemble des preuves du CT-P6 soutient sa biosimilarité par rapport au produit de référence, le trastuzumab. Le CT-P6 peut être utilisé en toute sécurité chez les patientes atteintes d’un cancer du sein HER2 positif et d’autres tumeurs malignes, le cas échéant. L’intégration rapide de biosimilaires économiquement favorables tels que le CT-P6 promet d’améliorer l’accès à des médicaments essentiels et de contribuer à soulager des systèmes de santé surchargés.

Principaux éléments à retenir

Le développement du trastuzumab biologique a considérablement amélioré les résultats chez une grande proportion de patientes atteintes d’un cancer du sein avec surexpression du HER2, mais la charge financière a été élevée. Le biosimilaire du trastuzumab, le CT-P6, présente des paramètres pharmacocinétiques et une efficacité contre le cancer comparables à ceux du médicament biologique de référence et il est, grâce à des coûts connexes inférieurs, économiquement avantageux pour les prestataires de soins de santé.